Sélectionner une page

Dans le cadre de la crise sanitaire et au regard de l’allongement de la situation de confinement, les soins de kinésithérapie pour les patients fragiles doivent pouvoir se poursuivre. Désormais, certains actes pourront être réalisés en télésoin.

C’est en effet ce qui ressort de l’arrêté du 16 avril 2020 paru au JO le 18 avril 2020 et prescrivant les mesures d’organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Cet arrêté détaille les actes de masso-kinésithérapie qui peuvent être réalisés à distance par télésoin ainsi que les modalités de réalisation.

Le télésoin consiste est une séance réalisée à distance par le kinésithérapeute, en utilisant la vidéotransmission. Il est possible pour ce faire d’utiliser un smartphone, une tablette ou un ordinateur, connecté à internet et disposant d’une webcam. Pour vous aider à faire un choix, le Ministère de la Santé a recensé les solutions de télésanté disponibles, avec pour chacune les fonctionnalités proposées et le niveau de sécurité garanti. Consultez la liste en cliquant ICI. Si vous êtes dans l’impossibilité d’utiliser un outil sécurisé, durant la crise sanitaire, et pour les patients suspectés ou atteint du Covid-19, tout outil de visio est autorisé (WhatsApp, Facetime, Skype par exemple), après avoir recueilli l’accord du patient. En savoir plus en cliquant ICI. Attention, il est ici question de visio ; si vous avez des documents médicaux à transmettre, vous êtes toujours dans l’obligation d’avoir recours à une solution sécurisée.

Si la pertinence de recourir au télésoin est déterminée par le kinésithérapeute lui-même, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une activité thérapeutique qui nécessite une prescription médicale.

Le télésoin est conditionné à la réalisation préalable, en présence du patient, d’un premier soin par le kinésithérapeute (pour l’instant à domicile). Pour les mineurs, la présence d’un parent majeur ou d’un majeur autorisé est nécessaire et pour les personnes en perte d’autonomie, la présence d’un aidant est requise.

Par ailleurs, certains prérequis sont nécessaires pour mettre en œuvre le télésoin : un lieu adapté permettant de respecter la confidentialité, information du patient sur les modalités de l’acte et  sur la possibilité d’être accompagné, vérification au préalable de l’éligibilité du patient (situation clinique, capacité à communiquer et à utiliser les outils, absence de risque de rupture de la confidentialité, nature des soins…). Consultez les réponses rapides de la HASpour en savoir plus.

Les bilans sont exclus du télésoin. Les actes sont à facturer à l’assurance maladie, comme d’habitude, avec les mêmes cotations qu’en présentiel. La prise en charge est assurée par l’Assurance Maladie à 100% pour le télésoin. La nomenclature spécifique est détaillée ci-dessous :

 

Le patient pourra payer la consultation par virement, par chèque, par paiement en ligne ou en appliquant le tiers-payant. Pour bénéficier de la prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie, il faudra sélectionner l’exonération « soins particuliers exonérés ».

 

En savoir plus :