Sélectionner une page

Chères consœurs et chers confrères, la pandémie mondiale continue d’impacter durablement et douloureusement nos populations. A la Réunion la propagation semble faible et le nombre de cas identifiés n’a pas évolué depuis 3 jours. Aucun décès n’a été officiellement relié au COVID-19 et seulement 23 personnes sont actuellement hospitalisées dont 3 en réanimation. Le nombre de guérisons est en augmentation.

La situation au mercredi 14 avril : stable et encourageante ! 

Source : Zinfos 974

 

Les activités : restreintes mais en cours d’évolution

 

Afin de continuer à limiter la propagation il est toujours fortement préconisé de ne pas rouvrir les cabinets. Il n’y a certes pas de mesure de fermeture administrative mais le déplacement d’un patient génère un risque et une désinfection barrière totale en cabinet est complexe à obtenir. Donc même si certains soins y sont effectués d’une manière plus efficace, nous en appelons donc au bon sens et à la responsabilité de chacun.

Il est en revanche demandé de poursuivre et même d’étendre les prises en charge des patients à domicile. L’urgence qui dans un premier temps semblait ne concerner que les affections respiratoires, les sorties d’hospitalisation et les soins aux personnes fragiles, s’applique aujourd’hui quasiment à toutes les pathologies.

Il appartient à chacun de faire la part des choses et de prendre les décisions qu’il juge adéquates dans la présente situation, sans excès et en toute responsabilité. Il nous faut rester prudents et mettre en place toutes les mesures possibles afin de protéger les populations dont nous avons la charge, nous-mêmes et nos proches. Le port du masque est donc notamment nécessaire.

Depuis plus d’un mois l’URPS se bat sur ce dossier afin que la place des kinés soit reconnue et que nous puissions enfin disposer des matériels adéquats en quantité suffisante.

 

Les dotations : ciblées mais également générales

 

 Les choses ont évolué sans pour autant s’avérer aujourd’hui satisfaisantes. Nous travaillons tous les jours, sans relâcher nos efforts, afin que des solutions soient apportées.

Depuis la semaine dernière, l’ARS a étendu la dotation de masques aux kinésithérapeutes. Les instructions de la Direction Générale de la Santé sont d’en attribuer 6 par semaine et par professionnel, dans la mesure du possible 2 FFP2 et 4 chirurgicaux. Cela s’avère très insuffisant et de plus les stocks disponibles ne permettent pas de doter tout le monde en FFP2.

Les pathologies respiratoires lourdes ont été prioritairement ciblées. Le Centre de Recherche contre la Mucoviscidose nous a livré une liste. Celle-ci nécessite des ajustements. Celles et ceux qui prenant en charge un patient atteint de cette affection et qui n’auraient pas été destinataires d’une dotation spécifique la semaine dernière doivent se signaler à M. Cédric AFFEJEE par courriel à :  cedric.affejee@chu-reunion.fr

D’autres pathologies respiratoires graves, BPCO, DDB, personnes trachéotomisées… nécessitent également une attention et des précautions accrues. Il est difficile de les identifier et donc de recenser les kinés. Nous avons demandé à l’association Respirun de déterminer une nouvelle liste. Nous vous orientons donc vers celle-là afin de vous signaler rapidement à l’adresse suivante CONTACT@RESPIRUN.ORG

Nous pourrons ainsi inclure d’autres personnes sur la communication que nous transmettons ensuite à l’ARS. A noter qu’il n’existe aucune disposition nationale sur ce point mais l’agence régionale a déclaré s’engager à maintenir ces dotations spécifiques.

D’une manière plus globale, tous les kinés devraient également être destinataires de masques chirurgicaux. Notoirement insuffisants dans la protection barrière en faveur du soignant, ils réduisent néanmoins le risque dans une solution dite du « mieux que rien ». Les directives nationales sont donc d’attribuer 6 unités par semaine. Nous en avions obtenus 14 la semaine dernière pour voir revenir la dotation à 6.

 Nous avons fortement réagi et l’ARS est ouverte à des propositions de notre part, bien évidemment sous couvert de disponibilités en nombre suffisant des matériels. Nous continuons donc à défendre ce dossier.

 

Le circuit de distribution

En concertation avec l’URPS des pharmaciens, les masques sont mis à dispositions dans les pharmacies.

 Pour les kinés « Muco » et prochainement kinés « respi plus », 17 officines ont été désignées. Au départ l’ARS en avait ciblé 8 mais les distances étaient trop importantes. Vous en trouverez la liste à la fin de ce courrier. 

Pour l’ensemble des kinés, n’importe quelle pharmacie pourra délivrer des masques chirurgicaux, dans la limite de ses stocks. Il faudra en revanche se déclarer afin que les dotations puissent se faire d’une manière plus efficace. Trois éléments vous seront nécessaires

  • Un coupon est mis à disposition dans un document joint en fin de ce courrier.
  • La carte professionnelle, accessible sur le site de l’Ordre
  • La carte de sécurité sociale

La CGSS a également relayé ces informations mercredi en fin d’après-midi. Le CDO devrait en faire de même aujourd’hui.

Les dotations se feront pour 15 jours.

Des approximations seront encore révélées. Nous vous demandons de faire preuve de compréhension et de patience, notamment vis-à-vis de nos amis pharmaciens qui assurent là bénévolement une mission d’interprofessionnalité.

L’ensemble des représentants professionnelles, URPS, syndicat OMK RUN, CDO et CRO continuent de travailler pour vous durant cette période complexe.

 

Confraternellement,

 

Eric WAGNER,

Président de l’URPS MK OI